Native de Saguenay au Québec, la soprano Marie-Eve Munger mène une carrière florissante en Europe et en Amérique du Nord.  Elle s'est forgé une solide réputation pour sa présence scénique forte - "elle a volé le spectacle" (The Washington Post) - et sa voix "lyrique, riche" aux "coloratures d'une clarté étincellante" (The New York Times).

 

Parmi ses succès récents, on compte ses débuts avec le Lyric Opera of Chicago dans Cendrillon de Massenet, à La Monnaie de Bruxelles dans la création de Pinocchio de Boesmans, avec le Teatro alla Scala de Milan, Liceu de Barcelone et Festival d’Aix-en-Provence dans la production d’Elektra de Patrice Chéreau, avec l’Opéra de Marseille dans My Fair Lady, l’Opéra de Montréal dans Roméo et Juliette, l’Orchestre du Bayerischen Rundfunks à Munich pour Lakmé, l’Opéra de Lausanne pour Ariadne auf Naxos, l’Orchestre Symphonique de Chicago pour l’Enfant et les Sortilèges et l’Opéra Comique pour Le Pré aux Clercs, Fantasio et Bohème Notre Jeunesse.

Basée en France, ses projets pour la saison 2019-2020 incluent le rôle d’Ophélie dans Hamlet pour les opéras de Nantes, Angers et Rennes, la Comtesse dans Le Comte Ory avec l’Opéra de Toulon, Rosalinde dans La Chauve-Souris à l'Opéra de Québec, le Feu et le Rossignol dans l’Enfant et les Sortilèges avec l’Orchestre Symphonique de Québec, Deborah de Händel à New York avec Trinity Wall Street, ainsi que plusieurs récitals dans son Saguenay natal.

À l’aise dans la musique contemporaine, elle crée aussi le rôle de la Colorature dans l’opéra The Second Woman de Frédéric Verrières au théâtre Les Bouffes du Nord à Paris et participe à la création de Pastorale de Gérard Pesson au Théâtre du Châtelet.  L’Orchestre Symphonique de Montréal a commissionné pour elle la pièce Paradis Perdu au compositeur Régis Campo et elle a collaboré avec le compositeur Julian Wachner comme soliste sur plusieurs pièces ainsi que comme librettiste pour l'oratorio Come, my dark-eyed one.

Marie-Eve Munger a obtenu sa maîtrise à l'École de Musique Schulich de l'Université McGill.  Elle  remporté le premier prix féminin au Concours International de Chant de Marmande en 2007 et elle est lauréate du Prix Choquette-Symcox des Jeunesses Musicales du Canada en 2012.